vendredi 5 décembre 2008

Interview : Madame Chacha, la boutiquette au gout de châtaigne


Madame Chacha et sa boutiquette « au gout de châtaigne » c’est depuis 2006 l’incontournable shop pour les enfants de 6 mois à 10 ans.

Se démarquant sur le marché online de la mode enfantine en proposant une sélection de vêtements et d’accessoires élégants et raffinés, chaque pièce est imaginée comme une histoire dont l’enfant devient le héros.

Explosion joyeuse de couleurs, de matières douces et faciles à porter, les collections présentées sont pleines de tendresse et nous plonge à demi dans un univers poétique et plein de délicatesse.

Le voyage vous intéresse ? Lisez plutôt !


# Dites-nous qui vous êtes ? Parlez-nous un peu de votre métier, votre talent ?

Marie-Morgane Loaëc, 35 ans, deux enfants, entrepreneuse.

J’ai coutume de me qualifier d’ « entrepreneuse optimiste ». J’ai eu tellement de plaisir à créer cette boutique en ligne, j’avais une telle foi dans ce que je faisais que j’étais comme en état de grâce. Je suis plutôt prudente et réservée, en tant qu’individu, alors me découvrir cet optimisme et ce grain de folie dans ma vie d’entrepreneuse, c’était inattendu !

J’étais tout d’abord certaine de créer quelque chose qui corresponde fidèlement à mon rêve (ma boutique a longtemps été un rêve, avant de prendre vie), puisque c’est moi qui ai littéralement dessiné le site. Les maquettes ont été suivies au pixel près, le résultat est donc le fidèle fruit de mon imagination. J’avais d’abord pensé engager un(e) illustrateur(trice), mais mon mari m’a convaincue de me lancer, connaissant mon travail. Concernant la maquette, j’ai fait beaucoup de recherches sur la Toile, pour finalement dresser une liste de tout ce que je ne voulais surtout pas pour mon propre site ! Tout cela m’a permis de « designer » un site qui ne ressemble, je crois, à aucun autre, identifiable au premier coup d’œil et très simple de navigation.

Je suis optimiste aussi parce que je mise sur des produits de grande qualité, parfois très chers, mais je suis convaincue que les mentalités ont évolué - malgré la crise - vers une consommation différente, moins massive et plus réfléchie. On préférera s’offrir quelques vêtements dans de belles matières, bien coupés, faits en France, avec du coton bio, des plaids tissés main et des pièces uniques, à mi-chemin entre l’art et l’artisanat, plutôt que de bourrer ses armoires et ses étagères (puis, finalement, ses poubelles !) d’articles de mauvaise qualité et de jouets fabriqués dans des usines sans âme. Il ne s’agit pas de dépenser plus, au final, mais de mieux choisir.


Le principe de ma boutique est justement d’offrir une sélection dans laquelle mes clientes se reconnaissent, et qui leur permette d’accéder rapidement à ce qui leur procure un réel plaisir, une satisfaction à long terme. Cette sélection est un travail à part entière bien sûr : je passe beaucoup de temps à chercher des nouveautés intéressantes sur le web et dans les salons… Faire les boutiques et suivre l’air du temps dans la rue, cela fait aussi partie du job !

Je savais, grâce à mon expérience en tant que blogueuse, que j’ai un œil sélectif qui attire beaucoup de monde : c’est cela qui a fait la réputation de mon blog et c’est grâce à ce « talent » que j’ai pu monter mon projet de boutique !

Enfin, mieux vaut être optimiste (et avoir foi dans les rapports humains) quand le facteur social est prépondérant, sinon on ne tient pas le rythme de la centaine d’échanges quotidiens ! Je reçois chaque jour des dizaines de messages, via le blog ou le mail de la boutique : mes clientes étaient ou sont d’ailleurs devenues des amies, pour beaucoup. Et même les plus timides m’envoient souvent des messages affectueux, simplement pour me dire le plaisir qu’elles ont eu à ouvrir leur colis : comment ne pas fondre d’optimisme face à tant de gentillesse et de confiance ?

# A quand remonte la première mise en ligne de vos coups de cœur ? Qu’est-ce qui vous a inspiré à ce moment là ?

J’ai tout d’abord commencé avec mon blog, La Châtaigne, en mai 2006. Le principe était assez simple : j’ai voulu faire une sorte de carnet de tendances en ligne, qui montre avec affect, mais sans pour autant entrer dans l’intime, ce qui constitue mon univers imaginaire et esthétique.

J’étais inspirée par les blogs déjà existants, que je venais de découvrir. J’ai mûri le concept de mon blog pendant plusieurs mois avant de décider de ce que je voulais – ou non - montrer sur le mien. Ma motivation était de partager ce qui nourrissait mon imagination : mes propres recherches de photographe amateur, mais aussi mes coups de cœur pour le travail des autres !
Ces coups de cœur concernaient aussi bien le monde de la mode enfantine que ceux de la déco et des arts plastiques. Bref, tout ce qui me touchait et me faisait envie. Face au succès de ce support, je me suis prise au jeu et ai commencé à construire mon projet de boutique, qui, finalement aujourd’hui est un des prolongements possibles –et logiques- du blog !


Aujourd’hui encore, les deux sont étroitement articulés, même si je revendique aussi de pouvoir faire de la pub à ma concurrence sur mon blog, parce que je ne vis pas dans une bulle et que je ne veux pas renier mes valeurs pour le succès commercial !

# Qu’est ce qui peut donner envie à quelqu’un d’acheter un beau produit dans votre boutique(tte) ?

La qualité et l’originalité de ce que je propose : de nombreux articles réalisés à la main, en France ou ailleurs, par des artisans (ou artistes) indépendants, à partir de matières premières nobles, et la plupart des ces articles est difficile (voire impossible) à trouver ailleurs que chez moi. Ce que je propose est réellement pointu puisque je connais la mode enfantine sur le bout des doigts : les marques, j’en ai essayées beaucoup. Celles qui sont présentes chez moi ne m’ont jamais déçue, et je suis difficile ! :-)


# Quels sont vos influences ?

Mes idoles de longue date en mode enfantine sont les stylistes de Luco (ex APC et Bonpoint) et Jane Fichard, d’Oona l’ourse. Je suis également une fan de la première heure du travail de Domitille Brion (une autre ex-Bonpoint!). Mais il y a beaucoup, beaucoup d’autres stylistes talentueux qui m’inspirent, saison après saison. Beaucoup d’entre eux sont d’ailleurs devenus des copains. Je suis plus sensible au style qu’à la mode au sens strict, je me tourne donc naturellement vers les personnes qui ont une allure particulière et personnelle. Le chic n’est pas convenu, il s’autorise des associations de couleurs un peu folles et beaucoup d’accessoires. J’ai contribué à lancer la mode du foulard pour enfants, aux débuts de mon blog : les miens en portaient depuis toujours… c’est le détail qui fait une allure !

Mes influences artistiques sont nombreuses, il y a la base, les racines, avec les œuvres du peintre Jean-Michel Folon et de l’illustrateur Etienne Delessert, qui ont bercé mon enfance. Puis viennent les peintres que j’apprécie depuis des années, comme Nara, Baseman ou Ryden. Enfin, les ramifications plus récentes de cet arbre d’influences se nourrissent du travail d’artistes comme Sarajo Frieden, Camilla Engman ou Caia Coopman, entre beaucoup d’autres…
# Votre coup de cœur du moment ?

Les cartes postales de Lucy Jane Batchelor, une illustratrice géniale qui invente de nouveaux modes de communication entre les personnes. A la fois beau, utile et émouvant ! Et les sculptures textiles d’Abigail Brown, une artiste anglaise ravissante, avec un sens aigu de la poésie : ses oiseaux de tissu ont même charmé mon papa, ornithologue amateur depuis 50 ans !

# Pour terminer, votre définition du talent ?

Je me permets de reprendre, pour le talent, la définition du génie d’Einstein : 10% d’inspiration, 90 % de transpiration !

Retrouvez Morgane et sa boutiquette à l'adresse suivante www.madamechacha.com ou sur son blog madamechacha.canalblog.com !

12 commentaires:

Anonyme a dit…

Olalala madame chacha j'adore c'est une boutique vraiment vraiment sympa j'adore ce qu'elle propose

sollie a dit…

mais ou vas tu chercher toutes ces idees d'interview....
Sympa en tout cas comme suggestion

nalha a dit…

Vive noel...
J'y vais de ce pas

nalha a dit…

bon week end...

Anonyme a dit…

Super mignon ces petites tenues, j'adore la photo des enfants ils ont vraiment l'air content
ca peut faire de bonnes idées de cadeaux...en plus s'ils en ont pas tous ils seront contents
Je vote pour

sollie a dit…

N'oublie pas ton parapluie pour le week end....tu risques d'en avoir besoin
Bon week end.....
Vivement la semaine prochaine :)

Anonyme a dit…

Ah oui j'en veux!

Anonyme a dit…

Je confirme j'aime beaucoup ce qu'elle fait! Les enfants adorent

Stephane M. Proboks a dit…

J'ai une question: Pourquoi la chataigne?

Julien a dit…

hey ! trop chouette !

Anonyme a dit…

le site est vraiment original, et va très bien avec l'histoire toute aussi originale de la créatrice !
Je transmets ;-)

Madame Chacha a dit…

Et bien je peux répondre à Stéphane :-) En fait, c'est tout bête : j'ai construit une histoire autour du mythe enfantin du bois de conte de fées (cf. les illustrations de ma boutique), c'est mon univers, il correspond totalement à mon esthétique... et je suis folle de tout ce qui est à base de châtaignes. C'est rond, c'est marron, c'est bon... bref : c'est de la balle ! ;-)