mardi 10 juin 2008

Edito



La perception du temps, et de sa durée est inversement proportionnelle à l’intensité du moment vécu. A l’inverse, l’attente et l’impatience qu’elle génère crée une dilatation de notre perception subjective du temps.

Bergson, semble à peu près d’accord la dessus, mais il faut être BAC+12 pour le comprendre lorsqu’il dit « il n'y aura plus que la durée hétérogène du moi, sans moments extérieurs les uns aux autres, sans rapport avec le nombre. Ainsi, dans notre moi, il y succession sans extériorité réciproque; en dehors du moi, extériorité réciproque sans succession. »

Tout ça pour dire, que j’ai attendu ce grand lundi pendant d’interminables semaines, et qu’il est enfin temps de se remettre au travail pour vous offrir ce que le web à de plus design, graphique, drôle ou surprenant en matière de tendance.

Et oui, chez Proboks on se relève déjà les manches pour affronter l’été et se positionner en partenaire de vos sourires estivaux.

Entre deux smiles, nous ferons notre possible pour assurer une jolie revue d’interview spéciale talent. Et comme rien n’est jamais simple, imaginez cela en pointillé. Si par hasard vous êtes blogueurs et que vous voulez nous faire plaisir, apportez votre enthousiasme à l’édifice et envoyez la sauce en envoyant un mail ici !

Enfin, et ce sera le mot de la fin, arrêtez d'envoyer des demandes de guest list par millier, on vous dit que Proboks, c’est entrée libre !

Bon été !

3 commentaires:

Anonyme a dit…

ouhouhou Le retour du Proboks, le vrai, le bon, celui qu'on aime!! ouhou!!!

Adhemar a dit…

Parce que l'autre on l'aime pas :P ?

Anonyme a dit…

Non, c'est juste que ce n'était pas le mien...
Bonjour à toi!!

:)