jeudi 21 février 2008

Le mot à la mode du jour: Secte

Incontestablement aujourd'hui le mot à la mode est secte:

En effet, suite à une interview controversée accordée à VSD, Emmanuelle Mignon la directrice de cabinet aurait (elle dément, VSD confirme) annoncé que les sectes sont un non-problème en France. Pour plus de détails voir l'article de Libé.

Le but de ces billets que j'espère bientôt quotidiens n'est pas de relayer des informations que vous connaissez déjà tous, ni de polémiquer sur l'info mais de donner un éclairage particulier à ces infos en vous donnant une idée consistante et profonde du sens et de l'étymologie d'un mot.

Vous me direz quel est le rapport avec les talents (crédo de Proboks). D'accord c'est assez tiré par les cheveux, je n'ai jamais été un littéraire, mais ma formation très scientifique m'a poussé à toujours vouloir comprendre le sens des choses de manière concrète. Alors, certes je ne suis pas ni un spécialiste ni un talent de la langue française, mais je publierais avec plaisir vos billets sur les mots de l'actu avec plaisir.

Revenons à nos moutons, aujourd'hui nous parlons secte. Quand on pense aux mots qui ressemblent à secte, on entend Disséquer, Ségrégation, Session, Secteur, et peut être aussi Sexe. Tout celà nous évoque la séparation, le fait d'être séparé ou ce qui est issu d'un séparation. En fait la racine de ce mot est sek qui vient (à inversion de phénome près) de kes qui est la racine indo-européenne de couper, castrer, chaste, ...
Malgré tout, certains (minoritaires apparemment) pensent aussi que secte viendrait du verbe sequi (suivre).

Ainsi on pourrait appeler secte des mouvements qui nous séparent et qui suivent un maître.


1 commentaires:

Jérémie C. Proboks a dit…

petite précision pour confirmer la notion de séparation, certains etymologistes font dériver le mot secte en secare, qui signifie couper, en opposition à religion religare (relier).